La Communication animale

Quels que soient la distance et l’endroit où se trouvent les animaux, nous pouvons communiquer avec eux.

Y compris lorsqu’ils sont décédés, car dans l’Univers il y a tout sauf, la distance.

Cependant, pour l’instant, je ne fais pas de communication avec les animaux défunts.

 

Je communique avec un animal, uniquement avec la permission de son/ses maîtres. Finalement, c’est une communication à 3 ou 4 qui s’installe.

Une photo de l’animal de face les yeux ouverts, son nom, âge me seront nécessaire.

 

Mon intention est d’aider au mieux « animaux et humains » à mieux se comprendre et à vivre une relation harmonieuse, complice et bienfaisante pour tous.

 

Au même titre qu’un jeune enfant ne dispose pas encore d’une expression orale suffisante pour se faire comprendre, il le fera au travers d’un comportement rebelle, s’opposant à tout, refusant systématiquement ce qui lui est demandé, proposé et déroutera ainsi ses parents dans cette attitude.

Certains comportements de nos compagnons nous paraitront inappropriés et/ou surprenants. Une façon pour eux de faire comprendre au mieux de leurs capacités que quelque chose ne va pas. Une sorte de S.O.S silencieux.

 

La communication animale permet de faire savoir au maître :

-      Ce que son animal ressent, ses émotions

-      Ce dont il a envie ou besoin

-      Ce qu’il aime ou n’aime pas

-      S’il a mal, ses symptômes

-      Pourquoi fait-il ceci ou ne veut pas faire cela ?

-      S’il est heureux dans son foyer.

-      S’il accepte un autre compagnon animal dans le foyer.

-      Et bien d’autres choses encore…
Cela permet au maître de définir et décider en conscience de la meilleure façon d’aider son compagnon animal.

 

Comme les animaux ont eux aussi leur libre arbitre, il peut arriver qu’ils n’aient pas envie de communiquer le jour de la séance. C’est rare, mais possible.

Dans ce cas, je vous proposerai autre chose.

C’est aussi parce qu’ils ont leur libre arbitre qu’ils peuvent refuser de faire certaines choses que VOUS, vous aimeriez qu’ils fassent. Dans cette éventualité, on peut tenter de trouver des compromis pour le bien de tous.

 

La communication animale ne remplace en aucun cas une consultation vétérinaire, le cas échéant.

J’ai conscience de mes limites et saurai vous conseiller l’aide d’un vétérinaire, car je ne fais pas de diagnostic ni de traitement des maladies.

Certaines informations reçues lors de la communication animale pourront être utiles au vétérinaire.

Parfois un animal ne va pas bien parce que son maître ne va pas bien.

Il arrive parfois, heureusement c’est rare, que la bienveillance, l’empathie et les compétences du vétérinaire ne soient d’aucun recours comme l’exemple de ce petit chien squatté par une entité humaine rend l’animal méchant, car le chien ne comprend pas ce qui lui arrive.

Dans ce cas, c’est un travail de libération à d’autres niveaux qu’il convient d’œuvrer.

 

Durant la communication animale, je vous transmets les informations telles que l’animal me les communique.