Processus évolutif d'un problème de santé

Comment la Méthode ACMOS peut intervenir afin d’éviter la dégradation vers la maladie

 

Le processus évolutif d’un problème de santé

 

Tout être humain est un émetteur/récepteur d’énergie et capable d’émettre et de capter des ondes.

Les ondes émises par le corps forment autour du corps des « champs ». Ces champs sont ce que les physiciens appellent des ondes stationnaires.

La Méthode ACMOS à l’aide d’appareils scientifiques permet de mesurer cette émission d’ondes et donc ces champs.

Si ces champs sont parfaitement symétriques notre corps est en mesure de gérer stress et agressions de la vie courante.

Toute rupture de la parfaite symétrie de ces champs indique un débordement des capacités d’autogestion du corps et des perturbations énergétiques qui, si elles ne sont pas régulées rapidement créeront à terme des problèmes, différents pour chacun, en fonction de ses faiblesses.

Pour le thérapeute ACMOS, un problème évolue en 4 phases :

1- La phase VIBRATOIRE. Le flux énergétique est perturbé et n’arrive plus à une cellule, à une fonction ou à un organe à la suite d’un choc, d’une difficulté relationnelle, affective, d’un deuil, d’une perte d’emploi, d’une mauvaise alimentation, ou tout simplement dû à une accumulation de stress… Les cellules, les organes ne sont plus alimentés correctement, les toxines ne se dégagent plus assez rapidement par manque de dynamisme, le corps s’encrasse.

À ce niveau, peu de signes d’alerte se manifestent. La perturbation est au niveau « vibratoire ». Un bilan énergétique permet de lever ces blocages et d’harmoniser le corps rapidement.

2- La phase ÉNERGÉTIQUE. La personne concernée ne se fait pas « équilibrer », le processus de déséquilibre énergétique continue à évoluer. La personne peut se sentir fatiguée, nerveuse… ressentir des troubles du sommeil, des migraines passagères, développer des signes allergiques, une baisse du moral, voir être déprimée.Il n’est pas trop tard, nous sommes toujours dans les dérèglements fonctionnels, la maladie ne s’est pas encore développée.

Le thérapeute identifie à l’aide de mesures scientifiques l’origine des perturbations énergétiques et lève les blocages. Le corps retrouve rapidement ses capacités d’autogestion, son dynamisme, mettant ainsi tout en œuvre pour gérer ses problèmes, ce qui est sa fonction naturelle.

3- La phase PATHOLOGIQUE. Cette même personne néglige les appels au secours de son corps, le temps passe, la maladie s’installe progressivement, des symptômes apparaissent : tumeurs, fibromes, kystes, inflammations…

Le médecin doit intervenir.

À ce stade, le thérapeute ACMOS peut encore agir pour potentialiser toutes les ressources énergétiques du corps permettant ainsi au traitement médical d’être mieux ciblé tout en donnant à l’organisme la possibilité d’atténuer, voir même de contrôler, les éventuels effets secondaires d’une médication cependant indispensable.

4- La phase FONCTIONNELLE. C’est le dernier stade. La maladie s’est matérialisée dérangeant organe et fonction : les migraines deviennent chroniques, les problèmes endocriniens, l’hypertension, les désordres cardio-vasculaires, gynécologiques. L’intervention médicale lourde est désormais inévitable : c’est la chimiothérapie, la chirurgie…

Le thérapeute ACMOS peut aider le corps à mieux supporter le traitement ou l’opération en renforçant les lignes énergétiques faibles et réduire ainsi les effets secondaires rédhibitoires. Le convalescent « équilibré » se rétablit beaucoup plus rapidement après une intervention.

 

Il est évident qu’il serait judicieux de faire un contrôle énergétique à chaque changement de saison car 2 organes y sont plus spécifiquement sollicités surtout pour ceux dont l'état de santé est moyen à mauvais et ceci, dans un esprit de prévention, pour maintenir, ou rétablir rapidement les fonctions naturelles du corps à l’autogestion et lui permettre ainsi de faire front à tous les stress et agressions de notre vie quotidienne.

Bien que la méthode utilise des points d’acupuncture aux mains et aux pieds, il n’y a aucune aiguille, aucune manipulation et le soin est indolore.

La maladie s'est installée après plusieurs mois, voire années de symptômes, de ressentis, de sensations non pris en compte alors il est normal qu'il faille au corps un certain temps pour retrouver pleinement ou presque, ce qu'il a perdu.